La cybersécurité pour les nuls

Bonjour,

Enfin un deuxième article sur ce site. Faute de temps, je n’en écris même pas un par an. Mais je n’ai pas honte.

Cet article a pour vocation de désacraliser la sécurité informatique mais également de désacraliser le pirate sur son petit piédestal vermoulu.

Tout d’abord, j’aimerai apporter un éclaircissement à une confusion fréquente.

Le beau-frère de la demi-sœur d’un de vos clients vous dit :

Je me suis fait hacké mon site, on m’a volé tous les contacts clients et on a remplacé la page d’accueil par un photomontage bizarre…

Et bien le site n’a pas été hacké, il a été piraté !

Il y a une nuance que visiblement beaucoup de journalistes qui se considèrent comme des experts des nouvelles technologies ne sont pas fichus d’appréhender. Pourtant ils ont fait des études, parfois longues…

Les hackers de l’origine avaient un code éthique  définit au MIT (
Massachusetts Institute of Technology ) et dont voici les règles de base:

 ➢ L’accès à tout ce qui pourrait vous apprendre quelque chose sur la
façon dont le monde fonctionne devrait être illimité et total
➢ L’information devrait être libre
➢ Ne faites pas confiance à l’autorité, préférez la décentralisation
➢ Les hackers devraient être jugés sur leurs exploits et non sur des critères comme l’âge, l’origine, le sexe, le diplôme …
➢ On peut créer l’art et la beauté avec un ordinateur
➢ Les ordinateurs peuvent améliorer votre vie

Quand je lis les règles d’éthique des hackers, je ne vois pas quel est le problème.

Il y a pas mal d’années, au siècle dernier, un certain Eric Raymond a publié un petit bouquin intitulé « La cathédrale et le bazar » or Eric est un pionnier de l’open source,  comme Richard Mathiew Stallmann est pionnier du logiciel libre.
Eric donne la définition de ce qu’est un hacker et quelques conseils pour le devenir.

Voir le lien ci-dessous  How to become a hacker :
http://www.catb.org/esr/faqs/hacker-howto.html
Il doit probablement exister une version française quelque part, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais et si vous prenez la peine de chercher.
Mais justement, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, vous aurez bien du mal à devenir un hacker. Ceci étant dit, pour la culture et pour bien comprendre la différence entre hacker et pirate… La voici la traduction en français :
http://www.secuser.com/dossiers/devenir_hacker.htm

Il y a parfois de hacker qui passent du coté obscur. Mais hacker par définition ce n’est pas ça.
Quelqu’un qui commet un piratage est un pirate.
Un hacker peut être un expert en cybersécurité et être à l’origine de l’amélioration de la sécurité sur Internet. D’ailleurs sans les hackers, Internet n’existerait pas. Donc il est important de bien différencier les deux.

Mais le présent article ne vise pas à déterminer le sexe des anges, quoique comprendre ce prérequis est tout de même intéressant pour la suite du texte.

Le présent article vise a expliquer ce qu’est la cybersécurité pour les nuls.

Dans quoi est-ce que je m’engage ?

Je devrais d’abord définir ce qu’est la cybercriminalité.
De nombreux ouvrages le font très bien à ma place, mais ami lecteur, tu n’es pas venu me rendre visite pour que je t’envoie promener ailleurs.

Donc la cybercriminalité :



A poursuivre…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *